Un mot, des maux: ce que révèle votre myopie sur vous

Un mot, des maux: ce que révèle votre myopie sur vous

Comme je le mentionne systématiquement, j’ai découvert qu’il y avait un lien très fort entre notre façon de VOIR (en lien avec notre acuité visuelle) et notre façon D’ÊTRE, selon notre perception du monde à travers le filtre de la myopie.

La myopie du point de vue mécanique

Afin de comprendre ce lien entre vue et comportement, je voudrais te rappeler que l’œil est constitué:

  • du globe oculaire (imagine une petite balle en mousse déformable!)
  • de la pupille, la partie noire, centrale qui se rétracte et se dilate en fonction de la luminosité présente
  • de l’iris, la partie colorée de l’œil
  • de la cornée, couche protectrice à l’avant du globe oculaire
  • du cristallin, petite lentille qui permet l’accommodation de la vue de près et de loin grâce aux muscles ciliaires
  • de la rétine, considère que c’est un écran de cinéma sur lequel l’image que tu vois est projetée.
  • du nerf optique qui transmet les informations reçues par l’œil au cerveau.

C’est le cerveau qui voit, pas l’œil. L’œil est l’organe par lequel l’image peut être réceptionnée. Tes yeux fonctionnent très bien 🙂 (retiens bien ceci! Ce qui ne veut pas dire que ton cerveau est défaillant… 😀 )

Nous avons également 6 muscles:

  • 4 muscles droits qui tirent le globe oculaire en arrière
  • 2 muscles obliques qui ceinturent le globe oculaire, l’aplatissant plus ou moins.

Ce sont les tensions anormales et excessives de ces muscles qui déforment le globe oculaire et créent les problèmes de vue.

Revenons plus spécifiquement à la myopie. Si tu es myope, tu vois bien de près et tu vois flou de loin.

Tes muscles obliques sont excessivement tendus. Cela aplatit ton globe oculaire (imagine la balle de mousse écrasée!) et allonge ton œil, repoussant ta rétine en arrière.

L’image va se former en avant de la rétine et au niveau de celle-ci (ton écran!) l’image est floue.

Décodage biologique: la myopie d’un point de vue comportemental

Le corps parle! à un symptôme, correspond un ressenti, une émotion bloquée (un exemple classique: lorsque le mal de gorge se manifeste… qu’est ce qui m’est resté en travers de la gorge? Qu’est ce que je n’ai pas osé dire?)

Le décodage biologique permet de prendre conscience de ce qui se joue en nous: nos maux révèlent les mots que nous n’avons osé dire. En prendre conscience est un début. Agir ensuite sur la sphère corporelle et psycho-émotionnelle fait des « miracles ».

Chez la personne myope: il FAUT bien voir de près. C’est une nécessité! Et c’est ce qu’elle fait très bien! 🙂

Le myope est toujours sur le qui vive, il a peur du futur qu’il ne perçoit pas très bien: au loin, c’est complètement flou!

Il a des difficultés à être dans le moment présent.

La personne myope aime se mettre à l’écart du monde car elle a un grand besoin d’intimité. Elle aime être dans sa bulle, dans laquelle elle est confortable et où elle voit clair. A l’extérieur du nid, du cocon: ATTENTION danger! La peur du jugement et du regard des autres est grande.

Trouver le point d’origine

Il est intéressant de se rappeler l’age à partir duquel tu as porté des lunettes. Et je vais t’illustrer tout ce qui relève du comportement caractéristique du myope au travers de ma propre expérience 🙂

Mes premières lunettes, je les ai eues au CP, j’avais 6 ans. Une question tournait en boucle en moi « qu’est ce que je fais là? ».

Insécurité! Je me rappelle très clairement ce début d’année. Je percevais en plus de la mienne, l’insécurité de mon maitre. Il était mal à l’aise, maladroit dans sa façon de nous enseigner l’apprentissage de la lecture. Sa peur du regard de l’autre, le notre, celui de ses collègues était manifeste (ce monsieur portait de très grosses lunettes soit dit en passant! 🙂 Aurait-il été myope?)

Un jour, mon maitre de CP fut remplacé! Celle qui prit sa place nous hurlait dessus sans cesse! Du moins, c’était mon ressenti de petite fille qui voulait être ailleurs. Mon insécurité montait d’un cran. Je me souviens parfaitement du moment, dans la cour, où j’ai appris que l’absence de mon maitre serait permanente: il s’était suicidé! Son suicide validait que j’avais des raisons de me sentir insécure ici!!

Et depuis… je porte des lunettes et ma vue n’a fait qu’empirer! 🙂

D’autres facteurs peuvent être déclenchant comme une séparation, un décès, un divorce, la naissance d’un petit frère ou d’une petite sœur… il s’agit dans tous les cas de quelque chose provenant de l’extérieur qui crée un sentiment d’insécurité.

Ce cher Monsieur Jacques Salomé, dont j’ai toujours aimé les lectures dit que « Derrière chaque peur, il y a un très beau désir »

Chez la personne myope, il s’agit bien du désir d’être soi même, en s’émancipant du regard des autres et de la peur du jugement!

Il est intéressant de remarquer que pour entrer en interaction avec la personne myope, il faut se rapprocher, entrer dans sa bulle, dans sa sphère intime. Cela n’est pas si aisé tant elle se protège derrière des masques. C’est un vrai travail sur soi que d’accepter d’être vulnérable et que le monde extérieur vienne nous bousculer!

La personne myope vient se cacher à l’intérieur d’elle même afin de prendre soin d’elle car l’extérieur ne peut pas le faire! Double job: prendre la responsabilité de prendre soin de soi ET avoir le courage de révéler son être authentique et vulnérable.

 

Des livres et des exercices de prédilection

Le yoga des yeux permet aux muscles oculaires de s’étirer, se détendre et retrouver leur souplesse. (tout comme le corps en fait autant en pratiquant le yoga, le stretching!). La souplesse retrouvée, les tensions excessives disparaissent et ta vue redevient claire.

Les exercices de mobilité oculaire sont importants mais pour des résultats probants, il faut également aller explorer:

  • la confiance en soi…. je parlerais plutôt d’affirmation de soi! QUI es tu? Quelles sont tes valeurs authentiques? Comment OSER sortir de ta bulle et offrir au monde qui tu es vraiment?
  • revenir au moment présent: exécute une tâche à la fois et ramène tes pensées à ce que tu fais dans l’instant présent.
  • accepter la réalité. Dis toi que rien est immuable! Le changement est permanent. Dans quelle direction as tu envie d’aller à partir du point où tu te trouves?
  • se relaxer. La méditation est l’exercice à pratiquer par excellence! En plus d’être relaxant, il t’entraine à revenir sans cesse au moment présent.

Si tu souhaites aller plus loin, je te propose deux lectures:

« VOIR de mieux en mieux«  de Martin Brofman. Ce livre présente quelques exercices et parle surtout du processus de changement pour poser un autre regard sur le monde! C’est le livre de fond par excellence pour moi!

« Décodage biologique des problèmes oculaires«  de Christian Flèche pour aller plus loin dans la compréhension de tes maux et y mettre des mots.

Enfin, si tu souhaites échanger et progresser dans un groupe sympathique et engagé, tu peux nous rejoindre sur le groupe privé Facebook VOIR de mieux en mieux naturellement: REJOINS-NOUS!

 

Fermer le menu