Choisir la liberté d’être soi (1/7)

Choisir la liberté d’être soi (1/7)

La liberté d’être vraiment soi, c’est arrêter de faire semblant

N’as tu jamais ressenti ces moments où tu disais, voire faisais quelque chose qui générait un léger mal être en toi, qui te détournait de la liberté d’être soi?

Au même instant, les pensées qui remontent et viennent t’agacer ressemblent un peu à cela:

“Oui mais… je ne peux pas véritablement dire ça?!” ou encore “oh! Qu’est ce que cela me coute de faire ça pour lui? Après, je passe à autre chose et puis voilà tout”

Qu’est ce qui nous empêche d’être parfaitement alignée avec nos pensées et nos actes? Je te le donne en mille:

  • la peur du regard des autres
  • la crainte d’être rejetée
  • la peur du conflit

Et si rien de tout cela n’arrivait?

Être en accord avec soi-même est la seule et unique porte vers la Liberté (et non… ça n’est pas l’argent qui rend libre 😀 Il facilite mais si tu t’évertues à choisir des expériences qui créent ce sentiment de mal être en toi… explique moi où est ta liberté malgré ton aisance financière?)

En arrêtant de prendre sur soi, de jouer un rôle pour répondre aux attentes des autres, c’est tout un sentiment de liberté, de joie voire même d’euphorie qui nous habite un peu plus chaque jour!

Cela vaut le coup que l’on se penche sur la question, n’est ce pas? Dans tous les cas, choisir cette voie, c’est aller vers une vie pleine de sens et vers la réussite à laquelle tu aspires dans chacun des domaines de ta vie!

Pourquoi la liberté d’être soi en toute authenticité touche?

Spontanément, j’ai envie de te dire… parce qu’elle est VRAIE!

Du côté du monde de l’infoprenariat

S’il y a bien un espace où l’authenticité fait défaut, c’est ici. Et je ne critique pas le petit humain qui, à coup de stratégies marketing uniformisées et bien enseignées s’est éloigné de son identité.

Je suis tombée dans le panneau moi aussi! Résultat? Des retombées professionnelles peu encourageantes en suivant les gourous du web!

Savoir rester focus et persévérer

Il n’y a qu’une seule école que je conseillerais à ceux qui voudraient développer une activité professionnelle en ligne. Celle que j’ai choisie début 2014: L’Académie Zerolimite de Martin Latulippe (actuellement fermée pour une magnifique mise à jour mais je vous en reparle dès que les portes ouvrent à nouveau).

Pourquoi ne suis je pas restée focus sur cette première formation? Parce qu’en toute honnêteté, je suis rentrée dans le vaste univers de la croissance personnelle et qu’à chaque fois qu’un programme sortait… j’étais persuadée qu’il me manquait cette chose pour laquelle on me proposait d’être accompagnée!

Je te le redis, car c’est important: je croyais sans cesse qu’il me manquait quelque chose!

Tu es assez! Il ne te manque rien.

As-tu ce sentiment qu’il te manque aussi quelque chose pour réussir? Si tu as pensé OUI, je vais devoir te secouer les plumes!! Il ne te manque RIEN!! Tu es déjà assez! Et plus tu vas ajouter de ce dont on va te bourrer le crâne, plus tu vas t’éloigner de ton être authentique et moins tu opteras pour la liberté d’être toi.

Crois-moi, il est assez difficile de déconstruire, de désapprendre quand les sirènes du web chantent à tue-tête et en tout temps autour de toi!

Je vais te partager dans ce qui suit les 7 étapes qui m’ont permise de ne plus me laisser entrainer par ce chant envoutant (entends par là que je n’ai plus la fièvre acheteuse compulsive de formations en ligne 😉 et si ton compte bancaire commence à faire la tête… il me remerciera!)

Mais laisse moi d’abord terminer de te dire en quoi l’authenticité touche.

Dans la vie personnelle

T’es-tu déjà arrêtée dans le rayon des fruits, attirée par une odeur de fraises juste extraordinaire? Tu cherches les responsables qui font saliver tes papilles quand tes yeux tombent enfin sur de gros fruits bien rouges dans lesquels tu aurais bien envie de croquer!

Ce sera le cas puisque tu payes et tu emmènes la barquette de fruits odorants!

Arrivée chez toi, tu ne résistes pas à la tentation de croquer dans la plus belle des fraises. Et là… déception! Le goût n’est pas à la hauteur de ce que ton nez avait voulu te faire croire 🙁 Mince… tu t’es encore faite avoir par l’hispano-transgéno-simili fraise des super marchés!

Il y a tant de gens qui sont devenus des fraises de supérette 😀 A force de transformations, pour être appétant sur le marché (du travail!), ils en ont perdu leur saveur et sans doute même leur identité!

Comment revenir à soi, à sa vraie nature dans cette jungle où le paraitre à souvent pris le dessus sur l’être?

La liberté d’être soi en 7 étapes

Cet article serait vraiment trop long si j’abordais avec toi toutes les étapes ici. Aussi, je te propose de t’abonner à ma lettre d’infos pour ne manquer aucun des épisodes suivants! Tu recevras en prime mon Ebook “CHOISIR UNE VIE PLEINE DE SENS, et avancer avec confiance” que je t’offre avec plaisir.

Petit tour d’horizon pour découvrir quand même de suite, les 7 étapes qui mènent à la LIBERTÉ D’ÊTRE SOI même et de vivre une vie en accord avec sa vraie nature:

  1. Retrouver L’ESTIME DE SOI
  2. Faire ce que l’on AIME et le faire souvent
  3. Mettre à jour ses TALENTS, ses QUALITÉS, ses COMPÉTENCES et les utiliser à bon escient
  4. Identifier ses BESOINS personnels
  5. Travailler la question de la LÉGITIMITÉ et en finir avec ce fichu syndrome de l’imposteur
  6. OSER prendre sa place
  7. Élaborer des PLANS d’actions qui matchent avec nos valeurs personnelles et notre identité afin de nous réaliser dans des projets qui font SENS (et laisser de la place à plus grand que nous – l’Univers, la Vie, Dieu…. – dans le plan! Sortir de cette énergie du contrôle! )

Étape 1: Retrouver l’estime de soi

Je suis tombée sur une étude qui disait que la France manquait cruellement d’estime de soi.

Quel drame lorsque l’on sait que les fondements de la réussite sont dans l’estime personnelle.

C’est assez facile à saisir quand on connait les 4 piliers de l’estime de soi:

  • l’image de soi, en lien avec notre identité
  • l’amour de soi, en lien avec l’attention, la bienveillance que l’on se porte
  • l’acceptation de soi, en lien avec l’amour inconditionnel de nous même c’est à dire avec nos parts d’ombre et de lumière.
  • la confiance en soi, en lien avec notre capacité à faire.

Confiance en soi

J’ai mis longtemps avant de comprendre que notre difficulté à réussir, à atteindre un résultat était proportionnelle à notre estime personnelle!

Il a fallu que je m’observe pour cela. Comme j’en témoignais, j’ai une collection de formations en ligne dont UNE excellente et d’autres qui sont plutôt pas mal (mais dont j’aurais pu éviter les frais même si je ne rechigne absolument pas dans l’investissement en soi! )

Je me suis posé la question suivante: ” quel est le point commun à TOUTES ces formations – de qualité! – que j’ai vraiment bossées… sans parvenir au résultat désiré et annoncé?”

La réponse, aussi crue et douloureuse fut elle, était: moi! Oui, j’étais le point commun de toutes ces formations (en dehors de quelques concepts récurrents dans les programmes en ligne)

Se pouvait-il que ma non-réussite provienne de moi? Je décortiquais pourtant chaque contenu de formation, j’appliquais, je partageais… j’ai développé des compétences incroyables! Je ne peux pas le nier! En matière de FAIRE, j’étais vraiment bonne! Je ne manquais d’ailleurs pas vraiment de confiance en moi. C’est d’autre chose dont je manquais cruellement…

Il aura fallu que j’écoute mes paires qui témoignaient de leur difficulté à réussir pour voir combien ils ne s’estimaient pas beaucoup. Ils passaient la majeure partie de leur temps à répondre aux attentes des autres, perdant au passage la liberté d’être tout ce dont ils rêvaient en soi.

Miroir ô beau miroir… que j’aime mon métier de coach où l’humilité ne peut faire autrement que de nous habiter! C’est parce que j’ai vu en vous ce manque d’estime de soi que j’ai pu voir le mien! Un gouffre immense!

Image de soi

Souvent, dans les programmes en ligne, nous sommes amenés à mettre à jour nos valeurs, à nous questionner sur notre identité.

Sans rentrer dans les détails, nous sommes invités à faire la clarté sur

  • qui nous sommes
  • nos projets
  • l’environnement humain avec lequel nous souhaitons évoluer

Dommage… les détails sont importants pour révéler notre véritable identité! Mais ça n’était pas l’objet premier de ces formations en ligne.

Amour de soi

Nous fonctionnons tous en pilote automatique, comme si dans notre disque dur interne, il y avait des programmes installés depuis notre enfance qui régissaient tous nos comportements.

Et bien c’est le cas!

Il est intéressant de prendre conscience que ces pilotes automatiques nous empêchent d’être véritablement nous même!

Repérer un programme interne, permet de le désinstaller pour adopter de nouveaux comportements, plus aidants et bienveillants vis à vis de nous même.

S’aimer assez c’est:

  • s’encourager, se féliciter parce que chaque petit pas accompli est une réussite!
  • être doux avec soi même et s’accorder du temps pour soi, c’est ne pas se tuer au travail…
  • s’autoriser à recevoir le meilleur (la réussite, le beau, des relations agréables et bienveillantes…)
  • prendre soin de ses besoins avant ceux des autres
  • s’autoriser à donner avec la liberté d’être juste soi

As-tu le sentiment d’avoir beaucoup d’amour pour toi? J’étais vraiment basse, très très basse sur ce pilier là… et malgré une belle confiance en moi qui me permettait de passer à l’action sans être trop à côté de la plaque (j’avais un peu travaillé sur la connaissance de soi et mon identité se dessinait bien)… je ramassais des miettes sur le grand buffet de la réussite.

Comment pouvait-il en être autrement? Je n’avais pas assez d’amour pour moi pour penser mériter le dixième de la réussite de ceux que j’observais sur le haut du podium.

Je ne te raconte même pas comment ma blessure d’injustice se réveillait 😀 “Avec TOUT ce que je bosse et le peu qu’il/elle fait…. POUR-QUOI??? “. Et bien j’ai appris à m’aimer avec cette part de moi qui criait à l’injustice 😀

Ce qui fait une fabuleuse transition vers…

L’acceptation de soi

Il s’agit en effet de s’aimer inconditionnellement, avec TOUTES les parts de nous même… même celles qui nous font tomber dans des travers de petit humain qui braille, qui se compare, qui juge, qui jalouse…

Aimes-tu moins tes enfants quand ils tombent dans ces travers là?

Pourquoi n’aimerais tu pas ce petit toi quand il plonge dans ses parts d’ombre? 🙂 L’acceptation de soi c’est se dire OK… je porte ça en moi et actuellement, je ne sais pas faire autrement. Mais je vais faire de mon mieux pour évoluer vers un comportement plus aidant pour moi et plus lumineux.

Faire de son mieux 🙂 Il n’y a que ça à faire en chaque instant… et s’encourager par amour de soi.

La voie du Kaizen, à petits pas vers la liberté d’être soi

Le Kaizen est une façon d’avancer que j’affectionne beaucoup et que j’ai envie de te proposer pour travailler déjà sur cette première grosse étape qui porte sur l’estime et la liberté d’être soi.

Identifie un des piliers de l’estime de soi sur lequel tu te sens la plus faible ( amour de soi, image de soi, acceptation de soi et confiance en soi).

Quel premier petit changement pourrais tu mettre en place au QUOTIDIEN pour contribuer à renforcer ton estime personnelle. Juste un pas… tout petit! L’essentiel est de se mettre en mouvement.

Si toutefois, l’envie d’aller plus vite et plus loin maintenant se faisait sentir, regarde de quelle façon, j’ai pu reconstruire mon estime personnelle et trouver ma place. Je peux dorénavant contribuer au monde dans le donner et RECEVOIR.

Opte toi aussi pour la liberté d’être soi! Partage en commentaire l’action que tu as décidée de poser (donnons nous quelques idées tous ensemble 😉 ) et je te retrouve très vite pour te parler de la seconde étape qui consiste à faire ce que tu AIMES… souvent!

Laisser un commentaire

Fermer le menu